CONFERENCE DE PRESSE DU BUREAU POLITIQUE DE LA MPP DU 11/02/2016

*

mpp

CONFERENCE DE PRESSE DU BUREAU POLITIQUE DE LA MPP, KINSHASA, 11/02/2016

Mesdames et Messieurs de la presse,

Chers Invités,

Chers camarades,

le Bureau Politique de la Majorité Présidentielle Populaire, MPP en sigle, au nom de son Porte-Parole, l’Hon. Eugène Diomi Ndongala, vous remercie pour votre présence et profite de l’occasion qui lui est offerte pour vous souhaiter les meilleurs vœux de bonheur pour l’année 2016, une année de changement, de lutte et d’espoir pour le peuple congolais tout entier.

Nous tenons également à partager avec vous quatre communications importantes du Bureau Politique de notre plate-forme:

1. Présentation de la nouvelle mise en place concernant le bureau politique de la MPP;

2. Communication de la « mise au point » concernant la condamnation la plus explicite du vagabondage de certains individus, déjà exclus de la MPP, et qui s’adonnent à des déclarations incohérentes et irrationnelles, n’ayant aucun rapport avec notre plateforme politique rigoureusement structurée;

3. Officialisation de l’adhésion à la MPP de nouvelles organisations de la jeunesse congolaise qui manifestent leur confiance aussi bien envers l’autorité morale de la MPP, S. E. Etienne Tshisekedi wa Mulumba, qu’envers notre Porte-Parole, l’Hon. Eugène Diomi Ndongala.

4. Dénonciation de la grave impasse politique qui sévit actuellement en RDC .

  1. NOUVELLE MISE EN PLACE DE LA MPP

    En date du 27/01/2016 le Porte-Parole de la MPP, l’Honorable Eugène Diomi Ndongala, a pris la

DECISION N° 6/16 dont le dispositif stipule ceci:

Le Porte-Parole de la Majorité Présidentielle Populaire,

MPP en sigle,

dans l’objectif de la re-dynamisation de la plate-forme et afin de mettre un terme au vagabondage politique de certains cadres qui voudraient engager notre plate-forme dans des superstructures sans se référer aux organes dirigeants,

– Vu la Charte Constitutive de la MPP, plus particulièrement ses art. 7-9 -11 -20-22-23-24;

– Vu la nécessité et l’urgence du respect de la ligne politique de la plate-forme,

– Le Collège des fondateurs entendu,

DECIDE

une nouvelle mise en place au sein du Bureau Politique de la MPP. A cet effet,

sont nommés Porte-Parole adjoints et membres du bureau politique:

1.M. Emmanuel Madi Mwana

2.M.me Robertine Lupumba.

Toute décision et nomination antérieure est annulée à la date de la signature de la présente décision. Personne ne pourra engager la MPP en déhors des membres du Bureau Politique que sont le Porte-Parole et ses adjoints dûment mandatés.

Toute participation de la MPP dans des collectifs, plateformes ou bien n’importe quelle superstructure politique est ici démentie.

Fait à Kinshasa,

le 27/01/2016

Pour la MPP,

Le Porte-Parole,

l’Hon. Eugène DIOMI NDONGALA

——————————————————————————–

  1. MISE AU POINT DU BUREAU POLITIQUE DE LA MPP A PROPOS DE L’AGITATION IRRATIONNELLE DE CERTAINS CADRES REMPLACES

L’annulation des décisions précédentes à la Décision N°6/16 implique le remplacement de M. me Pascaline Kudura, ancienne Porte-parole adjointe, laquelle a été ainsi sanctionnée à la suite de son manque de respect de la ligne politique de notre plate-forme et cela à cause de la violation systématique, de sa part, des articles plus haut cités de la Charte Constitutive de la MPP.

Plutôt que de mûrir cette sanction, M.me Pascaline Kudura parcourt certaines rédactions de journaux et studios télévisés, accompagnée d’un certain sujet dénommé « Stallon», afin de déclarer, verbalement et sans être capable d’afficher publiquement un quelconque document écrit, sa « nomination« , on ne sait ni quand, ni par qui, en qualité de « Coordonnateur » de la MPP, cumulant de plus à ce titre, qui n ‘existe pas dans l’organigramme de la MPP, celui de Porte -Parole !

Rejetant tout comportement d’ « électron libre« , le Bureau Politique de la Majorité Présidentielle Populaire, tient à informer l’opinion nationale et internationale de ce qui suit:

a. M.me Kudura fut momentanément désignée par le Porte-Parole de la MPP, en qualité d’ interimaire parmis ses adjoints. Depuis sa nomination, elle a été rappellée à l’ordre à plusieurs reprises par la hierachie, à cause de son incapacité à respecter la ligne politique de notre plateforme, telle que tracée aussi bien par la Charte Constitutive de la MPP que par ses organes statutaires. A cause de ces manquements graves et une malheureuse tendance à la compromission politique, elle n’a pas été reconduite par le Porte-Parole de la MPP, celui-là même qui l’avait nommée et qui, selon la logique de l’acte contraire, a toute la latitude de la remplacer. Ce qui a été fait.

b. D’ailleurs, même « la Dynamique des Femmes acquises au changement, » DYFAC en sigle, l’organisation par laquelle elle avait approché la MPP, vient de la limoger de ses fonctions, toujours à cause de son habituel vagabondage politique, devenu légendaire.

( De la Majorité Kabiliste au Dyfac,de la MPP à la Dynamique de l’Opposition, du FIS au Front Populaire, etc, se disant tantôt pour le dialogue politique, tantôt contre…).

c. Nous sommes étonnés d’apprendre que cette dame, une transfuge de la AMP kabiliste, se serait auto-proclamée, en toute anarchie, Coordonnateur de la MPP et, en même temps, Porte-Parole alors que le titre de « coordonnateur » n ‘existe pas dans l’organigramme de notre plate- forme politique, ayant comme autorité morale S.E. le Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba et comme Porte-Parole l’Honorable Eugène Diomi Ndongala. D’ailleurs, en toute transparence, la documentation concernant la MPP est régulièrement publiée sur son site http://majoritepresidentielle.org, y comprise la Charte Constitutive avec ses signataires.

Cela étant, à cause de son comportement anarchique, ses déclarations scélérates et irrationnelles, M.me Kudura s’est auto-exclue de notre plate-forme, et cela conformément à l’acte fondateur de la MPP.

  1. SOUSCRIPTION PAR DES ASSOCIATIONS DE JEUNES A LA CHARTE CONSTITUVE DE LA MPP

La preuve de la bonne santé de la MPP est d’ailleurs mise en exergue par l’adhésion, aujourd’hui, « hic et nunc », de nouvelles organisations de la jeunesse progressiste congolaise que sont les « FORCES DU PROGRES » et « METAL« , qui vont aujourd’hui officiellement devenir membres de notre grande famille politique, souscrivant ainsi à la Charte Constitutive de la MPP.

  1. LES DANGERS DE L’IMPASSE POLITIQUE EN RDC

La Majorité Présidentielle Populaire, MPP en sigle, tout en soutenant la feuille de route pour le Dialogue du Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba, en tant que formation politique alliée de l’UDPS, ne peut s’empêcher de dénoncer la situation de crise et d’ impasse politique que vit la République Démocratique du Congo en ce moment crucial de son histoire où un régime décadent essaye de transformer notre pays en une sorte de « prison à ciel ouvert« , dans laquelle il est interdit de manifester, de fêter et même de véhiculer normalement son message politique par des media soumis à des intimidations, des censures directes ou indirectes, en violation de la liberté d’expression garantie par la Constitution.

Le moment est venu de trouver des solutions pour notre cher et beau pays, qui navigue à vue, sans dialogue politique entre majorité et opposition et qui risque de chavirer dans le chaos découlant de l’ absence de processus électoral.

Cela est encore plus vrai si l’on se penche un seul instant sur le fait que depuis novembre 2011, les institutions politiques , dont les animateurs ont été majoritairement nommés, n’arrivent pas à gouverner notre pays, qui dérive inexorablement vers l’instabilité, la crise politique de grande envergure et la stagnation économique.

Dans ce contexte déplorable, le maintien en détention des prisonniers politiques comme le Porte-Parole de la MPP, l’Hon. Eugène Diomi Ndongala, est aussi un obstacle qui gêne la recherche de solutions politiques consensuelles à la mise en place d’un processus électoral, car un régime respectueux des droits civils et politiques de ses citoyens ne peut avoir, dans ses geôles -mouroirs, des prisonniers politiques.

A cet effet, nous saluons le courage de l’initiateur de la MPP, qui a fait de notre plate-forme politique un symbole de résistance, de courage et de conscientisation, car les problèmes de l’alternance politique en RDC remontent à 2011 et ils se représentent cycliquement tous les 5 ans car ils n’ont jamais été résolus. Ceux qui, comme l’Honorable Eugène Diomi Ndongala, ont dénoncé ce cercle vicieux, tout en revendiquant depuis des années un dialogue politique, se trouvent embastillés illégalement et injustement.

La loi Fondamentale d’un pays doit être toujours respectée comme le droit à la vie, à l’intégrité physique de ses citoyens et leurs droits civils et politiques.

Les congolais doivent décider maintenant s’ ils veulent continuer à vivre à la périphérie de l’Histoire ou bien s’ils veulent métamorphoser leur pays en la locomotive économique et politique de l’Afrique, dont il doit assumer la vocation.

La décision est entre les mains des hommes politiques congolais, encore pour quelque temps; par la suite, une fois la marge de manœuvre politique essoufflée, cette décision sur son destin reviendra, sans médiation, au peuple congolais lui-même.

Vérité et Justice pour le Congo,

Le Peuple d’Abord.

Pour le bureau Politique de la MPP,

Rév. Emmanuel Madi Mwana,

Porte- Parole adjoint,

M.me Robertine Lupumba,

Porte-Parole Adjointe

-M. Serge Solomon,

Chargé a.i de la mobilisation,

Prof. Jean Pierre Boka Kapella,

Porte-Parole de la Démocratie Chrétienne,

Collège des Fondateurs

photo conf presse

LES IMAGES VIDEO

 

 

Cet article, publié dans droits civils et politiques, Etienne Tshisekedi, Eugène Diomi Ndongala, mpp, rdc, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s