Kabila menace Fayulu de l’ embastiller comme Eugène Diomi Ndongala /L’oeil du patriote

Kabila menace Fayulu de l’ embastiller comme Eugène Diomi Ndongala /L’oeil du patriote

par FreeDiomi le 22 avril 2015
FAYULU ET DIOMI

Kabila menace Fayulu de l’ embastiller comme Eugène Diomi Ndongala

RDC : KAGAME prévient « KABILA » d’une action imminente des Etats-Unis contre lui !
20/04/2015
Paul KAGAME et « Joseph KABILA ».
Tout le «Tutsi-power» est en état d’alerte, nous informe notre contact très proche de «Kabila». En effet, Paul Kagame vient d’alerter son proconsul en RD-Congo, «Joseph Kabila», par le canal de James Kabarebe, de l’imminence d’une action en gestation aux Etats-Unis et qui sera menée contre lui par un commando de l’unité « Delta » composé essentiellement d’afro-américains. Toujours selon Kagame, cette opération devrait se dérouler avant la rentrée scolaire du mois de septembre 2015. En réaction à cette information, Hyppolite Kanambe a demandé à tous les membres du «Tutsi-power» à Kinshasa d’évacuer très discrètement tous les membres de leurs familles sans attirer l’attention des Kinois. Car, dit-il, «je vais réserver une surprise aux Américains, et ils boiront le sang des Congolais»! Qu’est-ce à dire ? A chacun de décrypter cette prédiction.
Au lieu de présider la réunion de nombreux membres de la MP qui ont fait le long déplacement de Kingakati ce dimanche 12 avril, «Jospeh Kabila» a préféré, lui, plutôt réunir le même dimanche, la nuit, à l’Hôtel du Fleuve, ses quelques collabos et nègres de service dont Kalev, Olenga, Tambwe Mwamba, Kimbuta et Didier Kazadi. Les derniers articles de L’œil du Patriote dénonçant la mission sulfureuse de Tambwe Mwamba en Europe ainsi que l’opération du reportage mensonger par TV Molière furent le menu principal de cette rencontre nocturne. «Kabila» a vertement fait exploser sa colère et son agacement. Il n’a pas hésité à pointer un doigt accusateur et menaçant en direction de ses vassaux : « Ngbanda n’est quand même pas dieu pour connaître tout ce qui se passe et se dit dans mon cercle restreint. Continuez donc à l’informer, mais le jour où j’attraperai ce mouchard parmi vous et qui l’informe chaque jour de mes activités…, il le regrettera indéfiniment!» Un ange de la mort plana sur l’assistance silencieuse.
Mais malgré sa crise de colère, Hyppolite Kanambe a cependant gardé la suite dans ses idées : il faut sauver le Titanic qui coule ! La mission de Tambwe Mwamba en Europe doit donc se poursuivre coûte que coûte. Ainsi il a quitté Kinshasa sur la pointes des pieds pour Paris où il a débarqué le plus discrètement possible lundi 13 avril. Par ailleurs, André Kimbuta a reçu mission d’organiser dès le lendemain, avec le médecin directeur de l’hôpital générale (Mama Yemo), un nouveau scénario pour cette semaine: Ils doivent chercher des familles qui accepteront de l’argent pour faire des faux témoignages en se présentant comme les membres des familles des « indigents » ou des «mort-nés» enterrés dans le charnier de Maluku. Ils devront déclarer devant la caméra que ce sont eux-mêmes qui ont demandé au gouvernement de s’occuper de leurs morts car ils n’avaient pas de moyens pour le faire. Et toutes ces entourloupettes de «Kabila» ne visent qu’un objectif : réagir positivement à la requête des Etats-Unis et de l’Union Européenne qui lui exigent instamment la liste des noms (identités complètes) des personnes enterrées dans cette fosse commune de Maluku ainsi que les coordonnées de leurs familles. Devant l’insistance de l’opinion internationale qui, cette fois, sous la pression de la diaspora congolaise, semble prendre ce dossier à bras le corps, Kanambe et son gouvernement fantoche ne savent plus comment s’en sortir! Toutes leurs officines de mensonge sont à court d’idée et d’imagination.
Même le recours au changement de la sémantique par le «vuvuzélateur» et son collègue Tambwe Mwamba de la Justice n’a rien arrangé. Tambwe a demandé aux diplomates de ne plus prononcer le mot «charnier» car, dit-il, il s’agit plutôt d’une «tombe commune». Mais Alexis Tambwe Mwamba aurait dû s’informer avant de débiter des sornettes devant les diplomates: une tombe commune, comme il tente de l’expliquer, s’appelle«Caveau»ou«Crypte»lorsqu’elle est située sous église. Et dans chaque crypte ou caveau (souvent familial),chaque personne y a sa propre tombe. De son côté, le perroquet national a beau claironné «enterrement collectif, enterrement collectif…!» pour éloigner le spectre du charnier, malheureusement, le sol ne cesse de se dérober sous leurs pieds. Le griot national a oublié que partout au monde, quand il y a des grandes catastrophes, on recourt souvent auxenterrements collectifs. Tel fut le cas du tsunami intervenu le 26 décembre 2004 dans l’île indonésienne de Sumatra où on a compté officiellement 227.898 victimes ! Mais partout, quel que soit le nombre des victimes, chaque individu a toujours été mis dans un cercueil et enterré dans une fosse séparée !L’adjectif «collectif» ne concerne pas la fosse, mais la cérémonie d’inhumation!Jamais on n’a mis des corps humains dans des sacs en plastique et jetés dans une fosse commune, sans respect, comme des «vaches folles» abattues et qu’on enterre à la hâte pour éviter la contagion! Des telles pratiques que tentent de justifier «Kabila» et ses collabos, rappellent plutôt le comportement nazi de triste mémoire.
Même à l’époque de la dictature mobutienne qu’on aime tant décrier et qu’on accable de tous les péchés d’Israël, chaque fois qu’il y avait un enterrement collectif des indigents par les services compétents de la ville, les commissaires des zones concernés prévenaient la population et mobilisaient même certains riverains pour venir assister à la cérémonie en guise de solidarité et d’hommage aux morts. Et parce qu’il existe toujours ce service compétent de la Ville de Kinshasa pour cette tâche, comment peut-on expliquer l’accumulation des cadavres durant des mois jusqu’à atteindre plus de quatre cents. Nombre que la morgue de Kinshasa ne saurait contenir? Pourquoi ? Quelqu’un avait dit: plus le mensonge est gros, plus le peuple y croit facilement! «Kabila» et ses vassaux croient fermement à cette maxime et y recourent sans vergogne.

L’opposition congolaise menacée et bâillonnée; Gabriel Kyungu dans le « couloir de la mort » !

En plus du mensonge et de la corruption, «Kabila» utilise à profusion l’arme de la terreur : menacer et faire peur en vue d’étouffer les voix qui osent réclamer la justice et la vérité. Et devant ces armes, la classe politique de l’opposition est totalement bâillonnée et caporalisée.

Toute voix qui ose s’élever est rapidement étouffée, pour ne pas dire étrangler. Tel est le cas de Martin Fayulu, nous dit-on dans l’entourage de « Kabila». Ce leader de l’opposition préparait une motion au sujet du charnier de Maluku.

Dès que «Kabila» en fut informé, il lui envoya un message violent, le menaçant d’aller rejoindre le prisonnier politique Eugène Diomi Ndongala en prison s’il s’entêtait à poursuivre son projet, et de perdre ensuite tous ses biens. Le projet a été immédiatement abandonné et le silence est revenu dans les rangs.

Dans la mangeoire nationale de la RDC, le seul opposant politique qui ose encore en ce moment tenir tête publiquement à «Kabila» et au «Tutsi-power» c’est le bouillant président de l’assemblée provinciale du Katanga, Gabriel Kyungu. C’est pour cela aussi que sa tête est désormais mise à prix. La sentence de mort vient de le frapper. Comme ce fut le cas pour Honoré Ngbanda depuis des années. Car, pour ces occupants, tous ceux parmi les Congolais qui osent braver ou dénoncer l’occupation rwando-ougandaise à haute et intelligible voix doivent automatiquement disparaitre de la scène politique congolaise. Ainsi Hyppolite Kanambe vient-il de charger son frère Zoé de s’occuper de l’exécution de la sentence de Gabriel Kyungu qui est désormais, à leurs yeux, entré dans le couloir de la mort. S’il s’avise surtout de faire marche arrière pour s’asseoir de nouveau avec eux autour d’une même table, comme l’homme politique congolais en a souvent l’habitude, il aura lui-même précipité sa fin. Un homme averti en vaut deux !

Kagame prévient « Kabila » d’une action imminente des Etats-Unis contre lui!

Tout le «Tutsi-power» est en état d’alerte, nous informe notre contact très proche de «Kabila». En effet, Paul Kagame vient d’alerter son proconsul en RD-Congo, «Joseph Kabila», par le canal de James Kabarebe, de l’imminence d’une action en gestation aux Etats-Unis et qui sera menée contre lui par un commando de l’unité « Delta » composé essentiellement d’afro-américains. Toujours selon Kagame, cette opération devrait se dérouler avant la rentrée scolaire du mois de septembre 2015.
En réaction à cette information, Hyppolite Kanambe a demandé à tous les membres du «Tutsi-power» à Kinshasa d’évacuer très discrètement tous les membres de leurs familles sans attirer l’attention des Kinois. Car, dit-il, «je vais réserver une surprise aux Américains, et ils boiront le sang des Congolais»! Qu’est-ce à dire ? A chacun de décrypter cette prédiction. L’œil du Patriote a déjà attiré plus d’une fois l’attention du peuple congolais et celle des militaires et policiers congolais sur les projets diaboliques d’Hyppolite Kanambe et ses frères rwandais qui projettent de provoquer l’apocalypse sur Kinshasa et le reste de la République. «Kabila» ne cache plus son intention de pratiquer la politique de la «terre brulée». Autrement dit, au lieu de partir, il préfère tout détruire.
Par conséquent, le peuple congolais doit choisir de le détruire, lui, avant qu’il ne détruise le Grand Congo et son peuple!
Paris,le 15 Avril 2015
Candide OKEKE
L’ŒIL DU PATRIOTE

Cet article a été publié dans rdc. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s