EPOUSTOUFLANT/Journal Interprète 10/04/15PARCE QUE LE TRIBUNAL DES DROITS DE L’HOMME DES NATIONS UNIES BAS E A GENEVE SERAIT ENCLIN A PRONONCER UN JUGEMENT EN FAVEUR DE L’OPPOSANT RD-CONGOLAIS EUGENE DIOMI NDONGALA , LE PARQUET GENERAL DE LA REPUBLIQUE (PGR) VIENT DE MONTER PRECIPITAMMENT UN NOUVEAU DOSSIER A LA CHARGE DU PRECITE, DANS LA TENTATIVE DESESPEREE DE COURT-CIRCUITER LA PROCHAINE CONDAMNATION DE LA RDC SUR SON CAS

EPOUSTOUFLANT/Journal Interprète 10/04/15
PARCE QUE LE TRIBUNAL DES DROITS DE L’HOMME DES NATIONS UNIES BASE A GENEVE SERAIT ENCLIN A PRONONCER UN JUGEMENT EN FAVEUR DE L’OPPOSANT RD-CONGOLAIS EUGENE DIOMI NDONGALA, LE PARQUET GENERAL DE LA REPUBLIQUE (PGR) VIENT DE MONTER PRECIPITAMMENT UN NOUVEAU DOSSIER A LA CHARGE DU PRECITE, DANS LA TENTATIVE DESESPEREE DE COURT-CIRCUITER LA PROCHAINE CONDAMNATION DE LA RDC SUR SON CAS

interprete 001EPOUSTOUFLANT

PARCE QUE LE TRIBUNAL DES DROITS DE L’HOMME DES NATIONS UNIES BASE A GENEVE SERAIT ENCLIN A PRONONCER UN JUGEMENT EN FAVEUR DE L’OPPOSANT RD-CONGOLAIS EUGENE DIOMI NDONGALA, LE PARQUET GENERAL DE LA REPUBLIQUE (PGR) VIENT DE MONTER PRECIPITAMMENT UN NOUVEAU DOSSIER A LA CHARGE DU PRECITE, DANS LA TENTATIVE DESESPEREE DE COURT-CIRCUITER LA PROCHAINE CONDAMNATION DE LA RDC SUR SON CAS

Un phénomène judiciaire très bizarre s’ est déroulé le mardi 7 avril 2015, au CPRK (Centre pénitentiaire et de rééducation Kinshasa) lorsque le Parquet général de la République y avait envoyé ses hommes pour extirper l’opposant politique Eugène Diomi Ndongala de sa cellule carcérale pour l’amener prétendument à son siège de la commune de la Gombe aux fins de sa soumission à un nouveau dossier judiciaire ouvert à sa charge, sans numéro de protocole et aucune autre précision.
A cause du caractère inattendu de cet agissement judiciaire à son endroit et par suite de l’absence de son avocat sur les lieux, l’infortuné Eugène Diomi Ndongala s’était désisté vis-à-vis de cette action, étant aussi souffrant, jusqu’à ce qu’ avait fait irruption dans sa cellule carcérale et s’était opposé à l’extirpation de ce dernier, vu les circonstance floues de la démarche.
Contrairement à toute attente logique, son avocat s’était vu, à son tour, arrêté et acheminé au bureau du directeur de la Prison par où, après des discussions juridiques bien menées, il avait été relâché.
Parce que le tribunal des Droits de l’Homme basé à Genève , en Suisse, serait enclin à prononcer un jugement de condamnation de la RDC et en faveur de l’opposant rd-congolais Eugène Diomi Ndongala, le parquet général e la République aurait précipitamment monté un nouveau dossier judiciaire à charge de ce dernier et aurait voulu l’entendre rapidement là-dessus pour le condamner à la vitesse express en vue de justifier la prolongation de son emprisonnement au Cprk et sa neutralisation politique.
Lorsqu’informés de cette situation anormale, les diplomates des ambassades des Etats Unis, de Grand Bretagne, de France et de Suisse en poste de service en RDC auraient vu par là un acharnement judiciaire extrême et bizarre du président Joseph Kabila envers le prisonnier politique Diomi

D’ailleurs, c ‘est depuis 2010 que le Président de la Démocratie Chrétienne (DC) et inconditionnel allié politique de M. Etienne Tshisekedi de l’Udps, le député National Eugène Diomi Ndongala continue à être l’objet de plusieurs dossiers judiciaires montés de toute pièce, par le même parquet général de la République (PGR), dans le but de le condamner à vie en prison, comme un Mandela congolais.

En décembre 2010, il lui avait imputé l’infraction d ‘avoir voulu se rendre en Angola alors qu’il était au Bas-Congo en train de remobiliser son parti. M. Eugène Diomi Ndongala avait même été arrêté pour cela et transféré à la prison de Boma par où il avait séjourné pendant près de deux mois avant d’être libéré pour absence de crime et de preuves de culpabilité.
En juin 2012 il lui avait été attribuée l’infraction de viol sur deux dames sans identité et âge établies et toujours sans aucune preuve, mais avec des graves violations de procédures judiciaires lors de son procès scélérat, et à l’issue duquel il a été nuitamment condamné à 10 ans de prison. Et pendant qu’il est en train de purger cette peine politique injuste et contrairement à toute attente, le régime Kabila lui avait imputé une nouvelle infraction, cette-fois -ci, d’atteinte à la sûreté de l’Etat à travers un complot baptisé « IMPERIUM » avec des acolytes lui attribués. Avec le temps, cette étrange infraction avait été abandonnée lorsque tous ses prétendus acolytes avaient été brusquement libéré, surtout que l’affaire avait été considérée, par l’opinion national et international, comme un montage risible et grossier…

Mais voilà brusquement aujourd’hui, c’est à dire depuis le 7 avril 2015, le Parquet Général de la République cherche à mettre une nouvelle inculpation à sa charge, au moins que, avec l’excuse de l’entendre, les hommes armés venu l’exfilltrer pour l’acheminer « en taxi » quelque part, auraient été chargé de provoquer un incident en cours de route pour éliminer l’opposant Eugène Diomi Ndongala, avec l’excuse qu’il aurait essayer de s’en fuir.

En effet, des sources proches du parquet, assurent qu’en réalité aucun nouveau dossier avait été ouvert à l’encontre de Diomi Ndongala. Le regime Kabila aurait-il essayé d’éliminer l’opposant pour se venger de la prochaine condamnation de la RDC à cause de la plainte de l’opposant rd-congolais contre l’état, pour violation du Pacte International Relatif aux Droits civils et politiques?
Certains observateurs de la scène politique congolaise penchent, malheureusement, pour cette interpretation de l’ affaire de la tentaitve d’exfiltration précipitée du prisonnier politque Eugène Diomi Ndongala, sans document valable à l’appui, et par des hommes armés qui auraient du l’acheminer sans moyens de locomotion officiels et vers une destination inconnue.
Le journal L’ Interprète du 10/04/15

http://democratiechretienne.org/2015/04/10/parce-que-le-tribunal-des-droits-de-lhomme-des-nations-unies-base-a-geneve-serait-enclin-a-prononcer-un-jugement-en-faveut-de-lopposant-rd-congolais-eugene-diomi-ndongala-le-parquet-general-de-la/

Cet article a été publié dans rdc. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s