MACKY SALL NE DECOLERE PAS CONTRE JOSEPH KABILA A PROPOS DE L’AFFAIRE D E « Y’EN A MARRE » QUI DEVIENT UNE AFFAIRE D’ETAT/ AFRIQUECONTINENT.COM

MACKY SALL NE DECOLERE PAS CONTRE JOSEPH KABILA A PROPOS DE L’AFFAIRE DE « Y’EN A MARRE » QUI DEVIENT UNE AFFAIRE D’ETAT/ AFRIQUECONTINENT.COM

par FreeDiomi le 16 mars 2015
Arrivee-Kabla-au-sommet

MACKY SALL NE DECOLERE PAS CONTRE JOSEPH KABILA A PROPOS DE L’AFFAIRE DE « Y’EN A MARRE » QUI DEVIENT UNE AFFAIRE D’ETAT

Macky Sall, Jospeh KABILA

2015-03-16
https://plus.google.com/u/0/112542947691668978085/posts

MACKY SALL NE DECOLERE PAS CONTRE JOSEPH KABILA A PROPOS DE L’AFFAIRE DE « Y’EN A MARRE » QUI DEVIENT UNE AFFAIRE D’ETAT

L’arrestation des leaders des mouvements sénégalais y’en a marre, burkinabè Balai citoyen est ressentie comme une nouvelle provocation contre l’état sénégalais. Joseph

Summary
L’arrestation des leaders des mouvements sénégalais y’en a marre, burkinabè Balai citoyen est ressentie comme une nouvelle provocation contre l’état sénégalais. Joseph KABILA n’est pas dans son premier affront contre le président sénégalais Macky Sall. Lors du XVème sommet de la francophonie, Joseph KABILA, avait fait des siennes en boudant le passage de flambeau de la RDC au Sénégal.
0 %
Your Rating User Rating : 0 (0 votes)

L’arrestation des leaders des mouvements sénégalais y’en a marre, burkinabè Balai citoyen est ressentie comme une nouvelle provocation contre l’état sénégalais. Joseph KABILA n’est pas dans son premier affront contre le président sénégalais Macky Sall. Lors du XVème sommet de la francophonie, Joseph KABILA, avait fait des siennes en boudant le passage de flambeau de la RDC au Sénégal.
Arrivé à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor, le vendredi 28 novembre vers 17 heures, pour la francophonie, mal à l’aise dans ses chaussures du président, tout en oubliant qu’il était le président en exercice sortant de la francophonie. Mécontent du discours de François Hollande prononcé à l’ouverture du Sommet, mettant en cause certains dictateurs, ceux-là qui ont les velléités, d’aller vers l’éternisation de leur pouvoir.
Sans connaître les règles protocolaires et diplomatiques, courroucé, il quittera le Sommet dans la nuit du 29 au 30 novembre 2014, dans l’étonnement et émoi général, mettant son hôte dans l’embarras le plus total.
D’ailleurs, ce passage de flambeau n’a jamais été effectué, mettant de fait, ces deux pays jusqu’aujourd’hui dans un froid diplomatique avéré. Pour n’est pas arranger les choses, le procès de Mwilambwe créera des vives tensions entre ces deux pays.( ndlr). Le régime de Kabila n’a jamais digéré que le procès de celui qui fera tomber Joseph Kabila dans l’assassinat de Floribert Chebeya se déroule au Sénégal, dans une impartialité qu’on reconnait le Sénégal.
André KIMBUTA, le gouverneur de la ville province de Kinshasa l’a découvert à Dakar en voulant corrompre les juges qui étaient en charge d’instruire l’affaire qui empêche Joseph KABILA de trouver un semblant de sommeil dans sa ferme de Kingakati.
Général-Major Timothée MUKUTU KIYANAGénéral-Major Timothée MUKUTU KIYANAIl s’avère, d’après les sources concordantes, le service de renseignement militaire dirigé par le général-major Timothée MUKUNTU KIYANA, premier avocat près de l’auditorat général, avait organisé en appui avec l’ANR ( Agence Nationale de Renseignement), l’assassinat de Paul Mwilambwe à Dakar, avant ledit procès. Le complot de l’assassinat ordi par les sbires de la kabilie, avait été déjoué par le service renseignement du territoire Sénégal très actif, rendant, les poussifs inexpérimentés de Kinshasa furieux des bévues dévoilées, de leurs tontons macoutes.
Cette frustration s’est traduite aujourd’hui, en représailles de cause contre ces deux activistes arrêtés arbitrairement, le dimanche dernier avec leurs confrères de Kinshasa Lucha et Filimbi, In Fine de punir le Sénégal de sa probité. Ces leaders incontestés des mouvements qui prennent de l’ampleur en Afrique, qui inquiètent ces dictateurs, qui veulent s’accrocher au pouvoir par des méthodes, que ces mêmes activistes dénoncent. Bien entendu, ces chevaliers de la liberté ne sont pas en odeur de sainteté avec les gardiens des paradis d’oppresseurs.
Mis au frais, dans des geôles de la Kabilie (oligarchie qui dirige la RDC par défi), et comme dans toute dictature, personne n’est au courant du sort réservé à ces activistes.

D’après les rumeurs qui circuleraient à Kinshasa, ils seraient détenus par le service de renseignement congolais (ANR) qui s’est brillamment illustré dans la grande barbarie. Dans la disparition d’opposants, étudiants et activistes en RDC. Un organe de répression de la Kabilie particulièrement obscure faisant montre d’une répression sauvage sans précédent à Kinshasa.

La Colère du Sénégal est palpable au regard de la demande d’explication, me dit-on de l’Ambassadeur du Sénégal à Kinshasa, RDC. Quand on sait que plusieurs familles et une grande communauté sénégalaise vivement en RDC, depuis les années 70, dans une attente cordiale avec les congolais, on essaye de n’est pas mettre de l’huile sur le feu, d’après un confrère sénégalais joint au téléphone à Dakar…
La presse sénégalaise s’est emparée de cette affaire et fait une terrible pression au gouvernement de Macky Sall, d’user de son autorité et de son envergure internationale, pour faire libérer ces activistes des droits de l’homme.
Pourquoi ont-ils été arrêtés, pourtant, ils avaient l’aval du Gouverneur de la ville province de Kinshasa pour un concert qui au demeurant était autorisé ?
Un piège tendu par celui qui a été chassé à Dakar par les autorités judiciaires pour tentative de corruption des juges en charge de l’affaire Chebeya, André KUMBUTA. Il scellera le sort avec la complicité de l’ANR, de trois responsables du mouvement sénégalais Y’en marre. Fadel Barro, Malal Talla, dit «Fou Malade», Alioune Sané et un responsable du mouvement Bali citoyen, Oscibi Ouédraogo…
Macky SALL noir de colère, ne compte pas rester là et veut faire influencer la communauté internationale qui salue d’ailleurs l’engagement du Sénégal dans la démocratisation de ses institutions, tout en mettant l’accent sur la liberté d’opinion, d’expression et de manifester, que nous avions eu à constater lors de notre dernier séjour à Dakar, durant la période la francophonie, de demander à Kinshasa de s’exécuter.
Pour l’heure, le Sénégal attend toujours, la déclaration officielle du porte-parole du Gouvernement, celui qui est surnommé au regard de ses propos contradictoires, le perroquet, Monsieur Lambert MENDE. Cela étant dit, ces arrestations montrent à escient, comment ce régime est aux abois et se met à dos tout le monde, y compris, la communauté internationale.

Ce qui est à noter, le régime qui gère la RDC par défi, n’aime pas du tout, la présence d’activistes sur son sol, et on sait comment les activistes, les journalistes et opposants politiques sont traqués et tués dans tout impunité au vu et au su de tout le monde.

L’arrestation de ces derniers activistes africains en RDC, pointera du doigt réellement, ce qui se passe avec ce régime caporal de la kabilie.
Dossier à suivre
ROGER BONGOS
http://afriquecontinent.com/2015/03/16/macky-sall-ne-decolere-pas-contre-joseph-kabila-a-propos-de-laffaire-de-yen-a-marre-qui-devient-une-affaire-detat/

http://democratiechretienne.org/2015/03/16/macky-sall-ne-decolere-pas-contre-joseph-kabila-a-propos-de-laffaire-de-yen-a-marre-qui-devient-une-affaire-detat-afriquecontinent-com/

Cet article a été publié dans rdc. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s