La prison comme solution ? C’est l’option que semblent avoir choisie les au torités congolaises pour faire face à la ferme opposition /LA LIBRE BELGIQUE

La prison comme solution ? C’est l’option que semblent avoir choisie les autorités congolaises pour faire face à la ferme opposition /LA LIBRE BELGIQUE
par FreeDiomi le 1 février 2015
DIOMI ET TSHISEKEDI A LA MESSE DE LA MPP

Nettoyage dans le monde politique congolais

Marie-France Cros Publié le vendredi 30 janvier 2015 à 17h31 – Mis à jour le dimanche 01 février 2015 à 09h07

  • La prison comme solution ? C’est l’option que semblent avoir choisie les autorités congolaises pour faire face à la ferme opposition aux tentatives de maintenir M. Kabila au pouvoir (photo). Leur projet de nouvelle loi électorale, qui semblait destiné à prolonger le président Kabila au-delà du terme de son dernier mandat, a été modifié sur ce point, en raison des émeutes qu’il a suscitées, mais reste ambigu (voir « La Libre Belgique » du 28 janv.). Plusieurs dirigeants politiques d’opposition font en effet soudainement l’objet de poursuites judiciaires pour des faits de droit commun ou sont incarcérés.

Dernier cas en date : Pascaline Kudura, porte-parole intérimaire du regroupement de partis d’opposition MPP (Majorité présidentielle populaire), arrêtée vendredi à la mi-journée. Son avocat, Me Jean-Joseph Mukendi, a indiqué à « La Libre Belgique » qu’on avait ouvert contre elle « un dossier de droit commun pour une affaire de stellionat » (vendre un bien dont on n’est pas le propriétaire).
Des affaires déjà réglées
Mme Kudura avait participé aux marches de protestation contre le projet de nouvelle loi électorale. Son mari, Kudura Kasongo, un Katangais qui fut le porte-parole du président Joseph Kabila avant de rallier l’opposition, avait été blessé par balles à la jambe, le 11 janvier, lors de la première marche contre ce projet de loi; il est toujours en soins.
Le 20 janvier, c’est un des principaux organisateurs des marches, l’avocat katangais Jean-Claude Muyambo qui avait été arrêté, ainsi qu’un autre dirigeant de l’opposition, Franck Diongo. Si on ignore le motif d’arrestation de celui-ci, Me Muyambo, lui, a comparu à Kinshasa pour un dossier ouvert le même jour par le parquet de La Gombe (Kinshasa) pour « abus de confiance et stellionat », au sujet d’un différend survenu à Lubumbashi et déjà réglé, selon son avocat, cité par « Le Phare ». Me Muyambo avait été chargé par un Grec, il y a plusieurs années, de vendre sa maison à Lubumbashi; un différend avait surgi, qui s’était clos par une lettre datée du 25 juin 2014, dans laquelle le Grec, selon l’avocat du détenu, présentait ses excuses à Jean-Claude Muyambo « pour avoir porté plainte contre lui, il y a cinq ans, par manque d’information et de communication », rapporte « Le Phare ». Selon l’avocat du détenu, il n’y a pas de nouvelle plainte du Grec.
Harcèlement
L’ONG Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj), a dénoncé, le 24 janvier, le harcèlement judiciaire contre Me Muyambo – et contre Vital Kamerhe, une des principales figures de l’opposition à la nouvelle loi électorale.
Mercredi dernier, la Cour suprême a annoncé qu’elle allait juger M. Kamerhe pour une déclaration diffamatoire – réglée à l’amiable pour 5 000 dollars depuis décembre 2013. « Tout le monde se demande pourquoi », commente Me Mukendi, qui défend également Vital Kamerhe, « puisque la Cour suprême est un recours qu’on exerce quand les recours ordinaires sont épuisés et que, ici, on court-circuite les recours ordinaires ». M. Kamerhe n’est pas arrêté; ses partisans menacent de manifester s’il devait l’être.

Des accusations de droit commun avaient déjà frappé Eugène Diomi, fer de lance des manifestations de 2012 contre la fraude électorale massive de fin 2011, accusé de viol, ainsi que Jacques Chalupa, candidat d’opposition en 2011 accusé d’usurpation de la nationalité congolaise – pourtant élu sans problème en 2006 pour le parti de M. Kabila, le PPRD.

Cet article a été publié dans rdc. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s