La MPP confirme l’enlèvement de son porte-parole / La Tempête des Tropiques du 10/08/12

La MPP confirme l’enlèvement de son porte-parole

Elle demande à la communauté tant nationale qu’internationale de ne pas prêter l’oreille            aux déclarations du gouvernement qui ne dit pas la vérité à ce sujet

Dans un communiqué rendu public hier jeudi 9 août 2012 par Ezulua Monzemba, modérateur de son bureau provisoire, la Majorité présidentielle populaire (MPP) s’est dite indignée des propos tenus dernièrement sur les antennes de RFI par le porte-parole du gouvernement en ce qui concerne le secret entourant la détention à l’A    gence Nationale de Renseignement (ANR) du député national Eugène Diomi Ndongala.

Ce communiqué fait suite à celui de la Démocratie chrétienne (DC) dont le directoire national avait également contredit le démenti du pouvoir en place sur cette affaire.

La Majorité présidentielle populaire confirme donc que le député élu de la Funa, Eugène Diomi Ndongala, est bel et bien enlevé et détenu à l’Agence nationale des renseignements (ANR) depuis plus d’un mois.

Elle affirme, à en croire le document, détenir à ce jour " suffisamment " d’informations sur les circonstances et les péripéties de l’enlèvement, suivi de la déportation de son porte-parole.

Cette structure de soutien à Etienne Tshisekedi dans la lutte pour la récupération de l’impérium persiste et signe que l’enlèvement de Diomi Ndongala fait suite à la lettre écrite officiellement au président français François Hollande, lui demandant de ne pas assister au sommet de la Francophonie qui se tiendra en octobre prochain à Kinshasa, pour des raisons d’absence de démocratie et des droits de l’homme en République démocratique du Congo.

Le modérateur du bureau provisoire soutient que la MPP rejette en bloc la cabale de viol orchestrée contre son porte-parole de manière grossière, et confirme que l’enlèvement de ce dernier a pour but d’empêcher les autres partis et regroupements politiques d’adhérer à la charte de la Majorité présidentielle populaire qui s’est assignée d’accompagner Etienne Tshisekedi dans le rétablissement de la vérité des urnes.

La MPP réitère, enfin, au président François Hollande, sa demande de ne pas honorer, de sa présence, le sommet de la Francophonie du 12 au 14 août prochain à Kinshasa, faute de la démocratie et du respect des droits de l’homme.

Tempête des Tropiques, 10 Août 2012
About these ads
Cette entrée a été publiée dans congo. Bookmarquez ce permalien.

Une réponse à La MPP confirme l’enlèvement de son porte-parole / La Tempête des Tropiques du 10/08/12

  1. EDDIE ILUNGA NKOYI dit :

    c’est un crime pur et simple, l’atteinte à la vie et libérté d’un citoyen congolais. Tous ceux qui sont coupables doivent payer pour leur crime! Un honnorable député congolais bafoué et mis en danger de cette manière, là donc, il ne s’agit plus de la démocratie mais du brigandisme dans la politique congolaise. Et cette ANR est bourrée des rwandais et des éléments étrangers qui sont là pour soutenir l’occupation du congo et de son peuple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s